Les Passagers – Bestiaire Post-moderne

Les Passagers – Bestiaire Post-moderne "Photographier l'animal c'est faire oeuvre de fiction: il y a en lui une amorce de fable et un signe dont le sens ne s'épuise pas. L'animal est donc[...]

Alone Together – Lenteurs matinales de Pékin

Les Pékinois – parmi les plus âgés – ont coutume d’aller le matin dans les nombreux parcs de la ville pour pratiquer le Tai-Chi, faire de la gymnastique, du cerf-volant, danser, se connecter aux arbres…ou plus simplement encore marcher, penser, respirer et oublier la pollution aux particules fines et le smog ambiant.

Lanzhou, Present perfect

Lanzhou, Present perfect Faubourgs nord-est de Lanzhou., homme acroupi le long d un trottoir, attendant vraisemblablement un bus et camera de video surveillance. Situee sur l’ancienne Route de la Soie, au nord ouest[...]

Dans les Arbres

Recherche sur la représentation des images mentales… “Dans les Arbres” comme la métaphore d’un lointain passé, une mémoire oubliée… Photographic research on the representation of mental images … “In the Trees” as a metaphor for a distant past, a forgotten memory …

Anima

Anima De la Transgression du Temps qui Passe vers la part d’ombre qui est en Nous… ANIMA…du latin ANIMA "souffle, âme"

Myanmar – Vents Contraires

Myanmar 2014: from the farmers and daily workers with bare hands living in Mandalay district and Inle Lake to Naypidaw, the millionaire and deserted capital with its avenues designed for tanks…Focus on indecent gap for this rich emerging country…so contrary winds. November 6, 2005 at 6:37 AM the military junta decided to transfer the capital of Myanmar, Yangon, 380 miles north. It will be called Naypidaw, “the seat of kings” in Burmese. This figures precision refers to astrological calculations. That day, officials and their long convoy of vehicles leave Rangoon in absolute secrecy. Only two months later, burmese people learns a new capital comes into being in the middle of the jungle … This is not a city as such but an agglomeration of more than 7000 km2 built of several areas that juxtapose : Hotel zone 1, hotel zone 2, shopping mall zone, government departments zone, residential area for officials… thus making it difficult any spontaneous gathering protest. The construction of thousands of kilometers of concrete in a place where there was only rice fields and forest was obviously very expensive for a country known for the poverty of its civilian population. Naypyidaw has emerged as the outrageous symbol of two-speed development of Myanmar, where peasants in 2014 remain poor, being exploited by junta who prefers to export numerous natural resources of the country (oil, gas, minerals, wood) instead of benefiting its own population… Le 6 novembre 2005 à 6h37 la junte militaire décide de transférer la capitale de la Birmanie, Rangoun, à 380 km au nord. Elle s’appellera Naypidaw, “le siège des rois”, en birman. Cette précision dans les chiffres correspond à des calculs astrologiques. Ce jour-là, les fonctionnaires et leur long convoi de véhicules quittent Rangoun dans le secret absolu. C’est seulement deux mois plus tard que l’ensemble des Birmans apprend qu’une nouvelle capitale vient de voir le jour au beau milieu de la jungle… Ce n’est pas une ville à proprement parler mais une agglomération de plus de 7000 km2 construite de plusieurs zones qui se juxtaposent: hôtel zone 1, hôtel zone 2, zone des centres commerciaux, zone des Ministères, zone des immeubles résidentiels pour les fonctionnaires d’Etat…rendant ainsi difficile tout rassemblement contestataire spontané. (…) Naypidaw s’impose alors comme le symbole outrancier du développement à deux vitesses de la Birmanie, où les paysans de 2014 restent pauvres en continuant à être exploités par la junte militaire qui préfère exporter les nombreuses richesses naturelles du pays (pétrole, gaz, minerais, bois) plutôt que d’en faire profiter sa propre population…

Modern Infinity

Modern Infinity Des insectes dans nos assiettes pour sauver la planète... Insects to the menu to save the planet